Sur le terrain

Loi PACTE – Comment développer l’engagement sociétal des entreprises ?

Face aux enjeux de société dont on mesure tous les jours l’importance que ce soit sur le volet social ou environnemental, le rôle de l’entreprise ne peut plus uniquement être centré sur le volet économique mais l’entreprise doit également contribuer au bien commun et à l’intérêt général.

En tant que membre de la communauté des entreprises à mission, Tenzing contribue aux débats qui ont lieu, notamment dans le cadre de la loi Pacte, autour de l’engagement sociétal des entreprises.

Nous participions ainsi récemment à un grand débat organisé par Mines Paris Tech. Les 5 « takeaways » que je retiens des échanges entre experts, chercheurs, juristes, entrepreneurs présents :

  1. Une vraie volonté des Dirigeants de bouger, d’intégrer plus nativement l’engagement sociétal dans la stratégie de l’entreprise et de s’inscrire dans une logique de long terme face aux pressions court-termistes des actionnaires. Avec en cible des bénéfices en termes d’attractivité que ce soit côté clients ou côté collaborateurs mais également un vecteur d’innovation dans l’entreprise.
  2. Un cadre légal avec la Loi Pacte (article 61 et suivant) qui permettra de mieux protéger les dirigeants et qui donne les outils juridiques aux entreprises pour développer leur engagement sociétal, soit en inscrivant la raison d’être dans les statuts soit en allant au bout de la démarche avec la société à mission.
  3. Si la loi permet de préciser la raison d’être et la mission d’intérêt général de l’entreprise, un défi majeur sera de s’assurer que cette mission correspond bien à un enjeu de société et à évaluer dans le temps que les engagements pris sont respectés et ont un impact. Il en va de la crédibilité des entreprises et c’est la condition nécessaire pour restaurer le lien de confiance entre l’entreprise et les citoyens.
  4. La notion d’évaluation de l’impact et du suivi de l’exécution des engagements est donc un enjeu important mais qui ne doit pas se traduire par un cadre trop contraignant pour les entreprises, ni par un label. Il conviendra à chaque entreprise de trouver le mode opératoire qui lui convient. Cependant, pour que cela marche, il est indispensable d’impliquer l’ensemble des parties prenantes de l’entreprise dans la construction et le suivi des engagements.
  5. L’entreprise à mission d’un point de vue juridique est un nouvel outil mais pas une fin en soi et finalement peu de sociétés deviendront réellement des sociétés à mission. En revanche, le développement de l’engagement sociétal des entreprises est un enjeu majeur et elles devront s’inspirer du mouvement des entreprises à mission pour définir leur propre feuille de route.

Fort de son expérience et en s’appuyant sur son écosystème de partenaires, Tenzing a développé une démarche d’accompagnement des entreprises pour les aider à développer leur engagement sociétal en ligne avec leurs objectifs business, de la définition de la mission et sa traduction en engagements jusqu’à la déclinaison opérationnelle

Pour en savoir plus : arnaud.regnier@tenzingconseil.fr / 06 59 69 49 61

Le respect de votre vie privée est notre priorité

Ce site utilise des cookies notamment à des fins de statistiques. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez cette utilisation.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services